63% des français ont déjà utilisé leur mobile pour payer 

C’est ce que révèle une récente étude Visa sur les paiements digitaux en 2016… 

Les français seraient donc chaque jour plus nombreux à se familiariser avec le paiement par mobile.

Etat des lieux.

« Le mobile sera au centre de la révolution des paiements » prédisait Philippe Marquetty, responsable des paiements pour la Société générale dans les colonnes de Le Monde en décembre dernier. En effet, quoi de plus simple que de payer avec son mobile ? Plus besoin de se souvenir de son code de carte bleue, ou de passer au distributeur retirer de l’argent liquide ! Certains annoncent déjà que le numéro de mobile remplacera le code IBAN dès cette année. Les français l’ont bien compris, notamment les plus jeunes : toujours selon l’étude Visa, 77% d’entre eux utilisent leurs téléphones et tablettes pour les services bancaires, les transferts d’argent ou pour vérifier le solde de leurs comptes. Et d’après une étude Kantar Worldpanel et LSA, le mobile représente 28,3% du chiffre d’affaire total de l’e-commerce français (estimé à 15,71 milliards d’euros entre avril et septembre 2017, toujours selon la même étude.)

Les acteurs du marché du paiement mobile

Il y a d’abord les mastodontes : alors que Google vient tout juste d’officialiser le lancement de Google Pay, Apple Pay existe déjà depuis 2014. En France, de nouveaux acteurs se précipitent sur ce nouveau marché : c’est notamment le cas de l’opérateur téléphonique Orange qui, avec Orange Bank, vient de lancer « la première banque en ligne française 100% mobile ». L’enseigne Carrefour a également choisi de se lancer dans la banque mobile !

Face à ces mastodontes, il y a les jeunes pousses de la « Fintech » qui sont à l’origine des innovations pour ce qui est des solutions de paiement : la start-up Lydia recense 700 000 utilisateurs dans plus de 5 pays européens. Quant à la start-up Paylib, elle s’est associée avec dix grands acteurs du marché de la banque (dont le Crédit Agricole) pour mettre en place sa solution de paiement mobile.

À terme, la suppression du passage en caisse ?

La révolution du paiement mobile est en cours ! Et elle aura des conséquences multiples. Pour les acteurs du retail et de la distribution, le principal avantage réside dans la réduction des points de friction : à terme le passage en caisse (et l’attente qui va avec) pourrait être supprimé. À mesure que le retail devient de plus en plus connecté et intelligent, le consommateur pourra tout à la fois se renseigner sur le produit téléphone à la main (en scannant une étiquette électronique par exemple), comparer les prix et payer avec un seul et même outil.

Pourtant, une inquiétude demeure : la majorité des française interrogés dans l’étude Visa se disent inquiets pour la sécurité de leurs données. Une inquiétude à laquelle les avancées en cours sur le paiement biométrique pourraient apporter une réponse. Les solutions de paiement biométriques s’appuient en effet sur les caractéristiques biologiques de l’individu pour sécuriser les transferts (empreinte digitale, timbre de voix…) : une manière d’individualiser le paiement et de contrer les fraudes potentielles.

Dernière brique de l’expérience connectée de l’acheteur, le paiement mobile révolutionne déjà le retail. À suivre !